La Mickey Finn

La Mickey Finn est inspirée d’une méthode berliner weisse. C’est une bière qui n’est pas barriquée : cela signifie que le processus de fermentation n’a pas lieu dans des barils, mais dans des cuves en acier inoxydable. Elle est ensuite enbouteillée et la fermentation se poursuit dans les bouteilles, et c’est pourquoi même après votre acquisition son goût continue d’évoluer et de gagner en complexité jusqu’à son ouverture. Ce sont les mêmes bonnes bactéries présentes dans votre yogourt qui se retrouvent dans la Mickey Finn : des lactobacillus. En plus d’elles, des saccharomyces et des brettanomyces dont nous prenons un soin attentif.

 

Si vous voulez déguster une Mickey Finn à plusieurs stades de son évolution, procurez-vous quelques bouteilles à faire vieillir, à et goûter à différents intervalles de temps. Respectez quand même la date d’expiration indiquée sur la bouteille!

 

 

La Mouche vive.
effervescente et acidulée .

 

Bière sûre de blé

 

Ingrédients : eau, malte d’orge, malte de blé, flocons d’avoine, houblon,

levures (saccharomyces, lactobacillus, brettanomyces)

 

3.7 % d’alcool par volume

Servir entre 8°C et 11°C

Version courante : Saint-Laurent

Dans l’univers brassicole, une véritable solidarité unit les brasseurs et les brasseuses, et cette confrérie se manifeste autant au niveau national qu’international. De nombreuses collaborations entre microbrasseries donnant lieu à des bières uniques sont une preuve de ce goût pour le partage.

 

La Mickey Finn est un bel exemple de cette entraide : cette bière de la Mouche existe grâce à l’expertise et à la générosité d’Ulrike Genz, de la brasserie Schneeeule Berlin à Berlin. Cette brasseuse experte en berliner weisse a été la mentore derrière la confection de la Mickey Finn, largement inspirée de sa Marlene qu’on a eu la chance de goûter. En acceptant de partager son savoir, Ulrike a été notre guide. Merci!

 

Bonne dégustation!